• 310 pages, 20.6x14.1 cm, 420 gr

Precio:
33,00

Description

La haute joaillerie a son histoire : ses plus anciennes dynasties, peuplées de créateurs hors pair, l'ont écrite à force d'ingéniosité, d'inventivité et de défis artistiques.

Réputés pour l'originalité de leur style, leur puissant savoir-faire, les grandes maisons joaillières acquirent leur réputation à travers les commandes des souverains et de l'aristocratie. Louis XIV, Marie-Antoinette, les tsars de Russie, des maharadjas, Napoléon (qui choisit Chaumet pour créer le diadème du sacre de Joséphine), le duc et la duchesse de Windsor (à l'origine de bijoux mythiques comme la panthère de Cartier), tous contribuèrent à lancer des modes qui stimulèrent la création des orfèvres. Ceux-ci tissèrent ainsi des liens étroits entre les lapidaires, les bijoutiers et les sertisseurs.

Si Van Cleef & Arpels confectionna la couronne de l'impératrice d'Iran Farah Pahlavi, Mellerio fut le joaillier préféré des reines et Cartier, surnommé par le roi d'Angleterre Edouard VII, « le joaillier des rois, le roi des joaillier » fut leur égal.

Buccellati, Fabergé, Harry Winston, Boucheron, Garrard, Lalique, Tiffany, Piaget, Bulgari, Fred, Mauboussin parvinrent, au terme de recherches acharnées, à mêler l'élégance discrète, le raffinement, le goût de l'innovation, le design, à des mécaniques horlogères de plus en plus complexes, à des techniques de plus en plus sophistiquées. Ils ne cessèrent de chercher et de chérir les pierres les plus exceptionnelles pour donner naissance à des pièces incomparables de beauté.

À travers la saga de ces quinze maisons magnifiques, Bertrand Meyer-Stabley, longtemps journaliste à Elle, et Laurence Catinot-Crost, historienne de renom, nous racontent l'histoire des joyaux les plus mythiques.

Otros títulos de Bertrand Meyer-Stabley, Laurence Catinot-Crost