• 164 pages, 20.5x14 cm, 218 gr

Precio:
25,50

Description

Avant de faire la une de la presse avec l'affaire des costumes de François Filon, Arnys fut une marque mythique de vêtements masculins plébiscitée par les élites françaises. Intellectuels, artistes, hauts fonctionnaires et membres du gouvernement, tous aimèrent s'y croiser pour y refaire le monde entre deux essayages. De 1933 à 2012, l'histoire de la maison reflète ainsi l'évolution des moeurs de la société tout entière.
Créé par des émigrés juifs russes, Arnys a traversé l'Occupation, les Trente Glorieuses, les années quatre-vingt et la gauche caviar. Philippe Trétiack est lui-même issu de cette émigration juive mais si sa famille oeuvra dans la confection elle n'y connut ni gloire ni succès, à la différence des fondateurs d'Arnys. En tissant les histoires de ces deux familles, il déploie avec humour et lucidité le foisonnant portrait d'une épopée française.

Biografía

Journaliste, chroniqueur (« La grande table » sur France-Culture), spécialiste de l'architecture et du design, Philippe Trétiack a notamment publié au Seuil Faut-il pendre les architectes? (12 000 ex.).